«

»

nov 30 2009


Deprecated: mysql_escape_string(): This function is deprecated; use mysql_real_escape_string() instead. in /var/www/vhosts/kfpmagazine.com/httpdocs/Blog/wp-content/plugins/user-photo/user-photo.php on line 103
Jefff

Imprimer ceci Article

Séjour Corsica Octobre 2009

Séjour KFP en corse - Octobre 2009Voilà deux ans que cela trottait dans la tête de certains, et plus d’un an qu’on en parle sur le forum. C’est un peu la concrétisation après plus de dix-huit mois d’existence de KFP :

« Un séjour en Corse entre membres de KFP »

Tous éléments étaient réunis pour que tout se passe bien : la météo radieuse, la mer belle, les paysages magnifiques et une bande de pêcheurs heureux d’être là, pleins d’ambition halieutique et une motivation à toute épreuve. Sans parler de l’accueil des corses rencontrés…

Lundi 26/10/2009 :

Après une traversée de nuit, un peu mouvementée, Didier, Gibé, Stéphane, Serge et Jeff rejoignent à Cargèse non loin de la plage de Peru Véro et Hervé, arrivés depuis deux jours pour un week-end en amoureux.

Dans un premier temps tout le monde prend ses marques et déballe un matos impressionnant pour parer à toute épreuve ou par peur de manquer.

La première après-midi est tranquille histoire de se remettre, avant une semaine qui s’annonce des plus prometteuses. Hervé accompagne en kayak, Stéphane qui lui plonge à la découverte des fonds des alentours. Les autres en profitent pour tremper quelques leurres et quelques appâts. Seul Hervé sortira un poisson : un petit barracuda, qui passera à la casserole histoire que ce d’entre nous qui n’en  connaissent pas le goût, y goute pour la première fois.

Mardi 27/10/2009 :

Enfin la première vraie sortie du séjour tous ensemble dans le golfe de Peru.
Nous partons tous direction la pointe d’Omigna histoire de jigger sur les tombants qui se trouvent par là-bas. Nous y voyons une chasse magistrale d’une sériole d’environ 25kg sur un banc d’orphies qui éclatait dans tous les sens, et ce à quelques mètres de nos embarcations. Il fallait voir l’excitation de chacun, essayant de lancer ses leurres histoire de dérouter le monstre de ses proies. Mais rien y fait, personne ne se fera tracter par 25kg de muscles dés la première sortie.
Gibé, plus préparé et fin technicien, avait repéré le fond la veille au soir, pour ne pas partir à l’aveugle et augmenter ses chances. Alors que nous rentrons en début d’après-midi, il y restera jusqu’au au coucher du soleil. Mais malheureusement, sa persévérance, son courage ne paieront pas aujourd’hui.

Charles (Carlu sur le forum) nous retrouve pour passer la soirée et la matinée qui suit sur l’eau en notre compagnie. Nous l’accueillons les bras ouvert content de connaître un membre du forum devenu incontournable, par ses prises variées, sa passion et sa convivialité, fibres importante de KFP. D’autant plus qu’il vient les bras chargés de liqueur de myrte et de fromages corses, dont seule l’ile de beauté a le secret. Nous festoyons autour d’un plat de pâtes, en compagnie de membres sympathiques du forum « jigging.fr », venus eux aussi traquer les poissons corses en cette période propice, sous la direction de Philippe (Cagnacciu sur le forum) le maitre des lieux. Nous finirons la soirée à accompagner au chant Charles notre maître de veillée d’un soir, en sirotant un « peu » de liqueur de myrte.

Mercredi 28/10/2009 :

Après une courte nuit, le lever fut difficile, mais nous sommes plus motivés que jamais. Nous avons gravé pour toujours ces images de la sériole de la veille. Nous quadrillons à 7 le secteur entre les 2 pointes du golfe de Peru.
Malheureusement pas trop de résultats frappant ; Charles se fera couper la ligne sur un gros départ, certainement un gros barracuda, et Stéphane sauvera la bredouille en mettant au sec 2 ou 3 oblades et un petit barracuda. Nous passerons sur les vives et autres poissons lézard qui se laissent prendre sur nos leurres en traine en rentrant sur la plage.
Mais le fait marquant de la journée est la présence sur le secteur de grands dauphins que certains on eu la chance d’apercevoir de plus ou moins près. Peut-être est-ce la cause de l’absence d’autres prédateurs sur la zone. Il faut bien trouver une excuse à nos échecs.
Charles nous quitte, mais ce n’est qu’un petit au revoir, car nous lui donnons rendez-vous jeudi soir pour un repas au restaurant et dimanche pour une autre sortie commune dans son aire de jeu.
Le soir Serge, Didier, Stéphane et Jeff se rendent sur la plage du Liamone non loin de l’embouchure du fleuve du même nom, lancer quelques leurres et caler quelques appâts. Un énorme départ réveille la petite équipe, un peu assoupie par la fatigue et la nuit fraiche. Serge remontera une pauvre petite oblade, qui avait mordu à l’hameçon, complètement déchiquetée. Motivés par cette touche Didier et Serge eschent un petit pageot et un petit marbré qui subiront le même sort durant la soirée. Certainement de gros barracudas ou dentis hantent la zone à la nuit tombée.

Jeudi 29/10/2009 :

Après une petite grasse matinée et un début de journée plutôt tranquille, nous mettons à l’eau en début d’après-midi, toujours sur la plage du Peru, histoire de ne pas trop perdre de temps car le soir nous avons rendez-vous au restaurant avec Charles et sont épouse. La sortie ne donnera pas grand chose, la zone semble vraiment avoir été désertée par les prédateurs. les faits nous seront confirmés par nos amis de jigging.fr qui après avoir pris une jolie sériole et un beau denti (dont nous nous serions bien satisfait) les jours précédents sur des secteurs différents. Eux aussi ne taperons rien même à plus grande profondeur. Cela rassure sur nos piètres performances.

La journée se terminera en beauté, à l’auberge « U Licettu » dans les hauteurs d’Ajaccio, par un repas gargantuesque, à déconseiller aux végétariens. Au menu : soupe paysanne corse à volonté, terrine à volonté, fromage de tête à volonté, jambon corse à volonté, cochon grillé à volonté accompagné de haricots Soissons à volonté, cannelloni au bruccio à volonté, le tout arrosé de vin corse à volonté. Et pour finir, après avoir défait un cran de ceinture, un excellent dessert maison au choix. Le tout dans un cadre magnifique, avec un accueil à la corse qui peut en déboussoler plus d’un, mais fort sympathique et conviviale.

Vendredi 30/10/2009 :

Après une nuit réparatrice et digestive, nous restons tranquilles la matinée. Nous disons au revoir à Véro et Hervé qui eux rentre sur le continent, le cœur gros. Le reste de l’équipe part direction le golfe de la Liccia, voir si les poissons y sont plus présents que sur le golfe de Peru.
A nouveau, nous découvrons un site magnifique. Nous recherchons dans un premier temps un tombant repérés par Serge auparavant et par Gibé à l’aide de sa cartographie marine et de son combo sondeur GPS « magique ». Une fois en position nous nous y attardons histoire de jigger et de voir s’il n’y a pas une belle pièce qui rode dans les parages. Serge touchera un joli morceau au jig, mais le perdra au bout de quelques minutes de combat. Gibé, fidèle à sa tactique mise en place la veille, reste sur la zone à effectuer des dérives méthodiques. Nous le laissons pour traverser le golfe et nous rendre sur la pointe opposée. Serge qui arrive le premier sur le lieux prendra à la traine un petit thon qui repartira à la baille bien évidemment. Un peu plus au large Stéphane se trouvera à proximité d’une chasse de beaux thons, mais il n’accrochera pas le monstre tant espéré, au bout de sa ligne. Didier accrochera un poulpe qu’il n’arrivera pas à mettre au sec. De même Gibé de son côté perdra un gros poulpe après l’avoir mis au sec. En rentrant en fin de journée, à une centaine de mètres de la plage Jeff tapera un petite sériole très combative. En soirée pendant que Serge et Didier mange au restaurant en compagnie des membres de jigging.fr et que Gibé se repose, Stéphane et Jeff tentent le barracuda aux leurres dans le port de Cargèse, seul Stéphane prendra 2 barracudas pas bien gros, dans un port totalement dépourvu de menu fretin.

Samedi 31/10/2009 :

Ce jour-là il pleut un peu, nous en profitons pour commencer à rassembler et ranger notre matos, en prévision du retour qui s’annonce pour le lendemain soir, après notre sortie sur le secteur préféré de Carlu. En fin de journée histoire de ne pas rester sans pêcher de toute la journée, nous nous essayons en plage. Mais une nouvelle fois seul un poisson lézard se laissera prendre.

Dimanche 01/11/2009 :

Nous nous levons aux aurores afin de ranger et nettoyer notre lieu de villégiature, avant de rejoindre en milieu de matinée l’ami Carlu qui nous attend avec impatience pour nous faire découvrir son potager. Dés la mise à l’eau, ça sent bon, une chasse éclate à une centaine de mètres de la plage. Nous nous lançons et tachons de repérer les chasses encore éparses. Jeff accrochera un petit peï bien nerveux sur un mini jig lancé derrière une chasse. Certainement une bonite de 1 ou 2kg ou quelque chose dans le genre, très agréable à combattre sur une canne légère. Puis les chasses semblent se calmer, tandis que Charles et Jeff se dirigent vers la pointe voir s’il y a quelques chasses, les autres se consacrent à jigger dans le golfe. En revenant de la pointe, direction une chasse qui se situe à quelques centaines de mètres du bord de la plage. Après 20 minutes de sprint à contre courant, elle est rejoint, Carlu accrochera en traine un joli bonitou de 2kg et Jeff un petit thon d’un peu plus du kilo en lançant son mini jig dans la chasse. Il semblerait qu’il y ait des thonidés en tout genre sur la zone. C’est ensuite que s’engage une course poursuite après les chasses qui se déplacent à grande vitesse. Jeff accrochera encore 2 poissons un à la traine qui lâchera à l’approche du bateau, et un second dans la chasse, un peu plus gros que les autres, il prendra d’un trait des dizaines de mètres de tresse même frein serré, avant de lâcher en faisant demi-tour et revenir en direction du kayak.
Ensuite Stéphane qui n’en peut plus de jigger prendra une petite sériole au leurre dans une chasse.
Quant à Gibé, fidèle à sa tactique, après avoir préparé sa sortie scientifiquement ; en étudiant les fonds la veille et en sélectionnant ses dérives grâce à son GPS, piquera le poisson tant attendu depuis le début du séjour : un denti de plus de 3kg !!!! C’est sans compter la joie de Carlu, tout heureux du retour du poisson sur son secteur, et d’avoir sauver notre séjour d’une bérézina halieutique, que nous rentrons pour nous restaurer avant de prendre le ferry

Magnifique soirée que nous a offert Charles et son épouse Pascale en compagnie de son beau frère JB. Repas succulent et copieux, il a fallut freiner les élans de notre hôte, tant il y avait à manger.

Il est 20H30, il est temps de rejoindre le port d’Ajaccio pour prendre le ferry pour déjà retourner sur le continent rejoindre nos familles et reprendre nos boulots respectifs, non sans une petite pointe d’amertume. Nous avons d’ailleurs pensé toute la semaine comment prolonger notre séjour : gagner au loto, faux arrêts maladie, panne de voiture, etc.… Mais arrivé au port, nous trouvons portes closes ? Serions-nous en avance ? Que nenni, on regarde nos billets : le départ était à 20H et non 22H30 comme nous le pensions. Enorme !!!! Acte de malveillance, ou véritable acte manqué, nous aurions voulu le faire exprès ; nous n’aurions pas pu faire mieux. Retour chez Charles qui nous hébergera pour la nuit et nous permettra de réserver de nouveaux billets pour le retour le lendemain. Le retour se fera donc avec 12 heures de retard, avec un peu moins de regret le temps s’est vraiment dégradé, la mer sera d’ailleurs forte tout au long du voyage.

 

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Lien Permanent pour cet article : http://www.kfpmagazine.com/Blog/?p=68

1 comment


  1. Deprecated: mysql_pconnect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /var/www/vhosts/kfpmagazine.com/httpdocs/Blog/wp-content/plugins/wp-phpbb-bridge/inc/wpbb_functions.php on line 162
    carludusud
    carludusud

    Pas facile pour les membres-organisateurs de KFP de mettre au point un tel rendez vous car,même si ce n’est pas le bout du monde, il faut traverser la mer………….et en kayak Nice ou Marseille – Ajaccio c’est pas joué d’avance, apres il faut se loger et surtout pas trop loin d’une mise à l’eau située dans « un bon coin » où faire trainer nos leurres en essayant de mettre tout le monde d’accord………..Réussite totale!
    En tant qu’invité j’ai pu retrouvé immediatement cette ambiance conviviale et amicale à laquelle on peut s’attendre dans ces cas là, accueil sympa et chaleureux avec un point d’interêt commun, la pêche en kayak.
    Des passionnés amoureux et respectueux de la nature avec lesquels j’ai appris plein de choses concernant notre sport favori, materiel, technique ect……le tout dans la bonne humeur et le désir de partager.
    Ces rencontres m’ont permis de connaitre un petit groupe puis j’ai eu l’occasion et le plaisir de recevoir chez moi et dans mon jardin plusieurs membres de KFP, jamais déçu, bien au contraire, j’espère sincerement qu’il me sera donné encore longtemps l’occasion de continuer sur cette voie.
    Bons souvenirs, contacts etablis, telephone echangés le but est atteint ,merci KFP!

Laisser un commentaire